• Natasha St Pier

    Embrasse-moi

     


    Si le courage pouvait servir à retenir la vie
    J'aurais tous les courages
    Puiser les forces
    Pour puiser ma rage
    Si l'horizon avait un sens
    Je me serais fait violence
    A chercher des raisons
    Trouver la force pour toucher le fond
    Marcher sur leur cendres
    Et toutes leurs illusions

    (refrain)

    Embrasse-moi de toute ta puissance
    Embrasse-moi c'est une question d'urgence
    Enlève-moi j'ai perdu d'avance ooh ooh
    Contre toi qui me laisse aucune chance

    Si la passion pouvait servir à pardonner la vie
    J'aurais tous les pardons
    J'aurais la force sans poser de questions
    De puiser dans ma rage une dernière raison

    (refrain x2)

    Embrasse-moi

     


    Tant Que C'est Toi



    Je ne sais jamais si tu vas venir
    Quand je t'attends je peux m'attendre au pire
    Je ne sais jamais si c'est un retard
    Ou si c'est moi qui invente une histoire

    Peux-tu comprendre le chemin que c'est d'attendre
    Peux-tu te rendre comme je le fais sans jamais être là à t'attendre

    [Refrain] :
    Tant que c'est toi
    D'un bout à l'autre
    Ou l'autre à tout moment qui attendra
    Tant que c'est toi
    D'aller l'un vers l'autre
    Peut importe le temps que ça prendra

    Tant que c'est toi

    Je ne sais jamais si tu prends ton temps
    Ou le mien que tu perds inutilement
    Penses-tu qu'il faille que je regrette
    Ce parcours du combattant

    Peux-tu comprendre le chemin que c'est d'attendre
    Et d'en dépendre, serais-tu prêt sans jamais être là à t'attendre

    [Refrain]

    Et si tu prenais peur, qu'un doute m'effleure
    Qu'j'me sois trompée d'endroit et d'heure
    Qu'il ait le doute mais c'est trop tard

    [Refrain]

    Tant que c'est toi...

     

    Tu Trouveras



    Comme tous le monde j' ai mes defauts
    J' ai pas toujours les mots qu'il faut
    Mais si tu lis entre mes lignes
    Tu trouveras dans mes chansons
    tout ce que je n' ai pas su te dire

    Il y a les fautes d'impression
    Les " Je t' aime" un peu brouillon
    Malgre les accords malhabile
    Tu trouveras dans mes chansons
    Tout ce que je n' ai pas oser te dire

    Tu trouveras,
    Mes blessures et mes faiblesses
    Celles que j' avoue qu' a demi-mot
    Tu trouveras,
    Mes faux pas ,mes maladresses
    Et de l' amour plus qu' il n' en faut
    J' ai tellement peur que tu me laisses
    Sache que si j' en fais toujours trop
    Tu trouveras,
    C' est pour qu' un peu tu me reste
    Tu me restes

    Il y en a d'autres que t' aimeras
    Bien plus belle, plus forte que moi
    Si je n' ai pas su te retenir
    Sache qu' il y a dans mes chansons
    Tout ce que je n' ai pas eu le temps de te dire

    Tu trouveras
    Mes blessures et mes faiblesses
    Celle que j' avoue qu' a demi-mot
    Tu trouveras
    Mes faux pas , mes maladresses
    Et de l' amour plus qu' il n' en faut
    J 'ai tellement peur que tu me laisses
    Sache que si j' en fait toujours trop
    Tu trouveras
    C' est pour qu' un peu tu me reste
    Tu me restes

    Tu trouveras
    Mes blessures et mes faiblesses,
    Mes faiblesses,
    Celle que j' avoue qu' a demi-mot,
    Demi mot,
    Mes faux pas , mes maladresses,
    Mes maladresses
    Et de l' amour plus qu' il n' en faut,
    plus qu' il n' en faut,
    J' ai tellement peur que tu me laisses,
    Que tu me laisses
    Sache que si j' en fait toujours trop
    C' est pour qu' un peu tu me restes
    Tu me restes

    Tu trouveras
    Mes blessures et mes faiblesses,
    Mes faiblesses,
    Celle que j' avoue qu' a demi-mot
    Demi-mot
    Mes faux pas, mes maladresses,
    Maladresses,
    Et de l' amour plus qu' il n' en faut,
    Plus qu' il n' en faut
    J' ai tellement peur que tu me laisses,
    Que tu me laisses,
    Sache que si j' en fait toujours trop
    C' est pour qu' un peu tu me restes,
    Tu me restes

     

     

    Alors On Se Raccroche


    Je n'arrive plus à te surprendre
    Mais c'est peut être normal
    Que l'amour devienne machinal
    Et tes mains de moins en moins tendres
    Je n'arrive plus à t'atteindre
    Il y a comme un goût de souffre
    Dans une fissure qui s'engouffre
    Et nous empêche de nous rejoindre

    On ne trouve plus pour se séduire
    Que des plaisirs illusoires
    Auxquels on fait semblant de croire
    Pour ne pas voir qu'on chavire

    [Refrain] :
    Alors on se raccroche
    À des branches qui se brisent
    Alors on se raccroche
    Jusqu'à un jour lâcher prise
    Alors on s'habitue
    Comme on s'habitue à tout
    Et puis on continue
    Comme on va jusqu'au bout
    Et puis on continue
    Même si c'est du temps perdu

    Les années me feront moins belle
    Moins désirable à tes côtés
    Bien sûr je sais que s'être aimé
    Ne rend jamais rien éternel

    Mais je n'arrive plus à tricher
    À supporter que les passions
    Fassent place à la compassion
    Qu'on ne s'aime plus qu'en pointillés

    [Refrain]

    Alors on se raccroche x2
    Alors on s'habitue
    Comme on s'habitue à tout
    Et puis on continue
    Comme on va jusqu'au bout
    Et puis on continue
    Même si c'est du temps perdu.

     

    Ce silence



    J'm'enferme <citnode>dans ma bulle</citnode> , je n'regarde <citnode>personne</citnode> dans les couloirs de <citnode>mon</citnode> <citnode>esprit</citnode>
    Il est <citnode>déjà</citnode> trop tard, il fait déjà si <citnode>noir</citnode>...
    On a essayé, réessayé, on est <citnode>tombé</citnode>, on s'est <citnode>relevé</citnode> comme dans toutes leshistoires <citnode> </citnode>
    D'<citnode>amour</citnode> sans moralité à la <citnode>fin</citnode>, et même à la fin, on a toujours encore un peu <citnode>faim</citnode>,
    et c'est là qu'on se fait mal, j'm'enferme dans ma <citnode>bulle</citnode>
    <citnode>Sur</citnode> ma <citnode>vie</citnode> j'n'ai aucun contrôle, sur ta vie aucun contrôle
    Je <citnode>glisse</citnode> sur le <citnode>monde</citnode> qui m'entoure, c'est <citnode>drôle</citnode>

    Dans le mal ou je me perds, dans le <citnode>vide</citnode> où je me noie
    <citnode>Bien</citnode> sûr il y a mes guerres mais il y a surtout <citnode>toi</citnode>
    Dans le noir des <citnode>nuits</citnode> trop claires, dans le silence de mes <citnode>combats</citnode>
    La <citnode>solitude</citnode> qui se resserre, des souvenirs qui ne meurent <citnode>pas</citnode>

    A ce silence, j'aurais <citnode>préféré</citnode> la violence
    Des cris des <citnode>pleurs</citnode> <citnode>pour</citnode> moins de <citnode>douleur</citnode>
    Ton indifférence m'est la pire des souffrances
    A ce silence

    Si tu pars je ne <citnode>reste</citnode> pas
    Si t'abandonnes, je <citnode>baisse</citnode> les <citnode>bras</citnode>
    Surtout ne m'en veux pas pour <citnode>tout</citnode> ce que je n'suis pas

    Mais si t'avances, je viens <citnode>vers</citnode> toi
    Si tu m'entends, réponds-moi
    Sans toi je ne prends pas cette vie construite pour moi

    A ce silence, j'aurais préféré la violence
    Des cris des pleurs pour moins de douleur
    Ton indifférence m'est la pire des souffrances
    A ce silence

    Comme dans toutes les histoires d'amour sans moralité à la fin...
    J'm'enferme dans ma bulle, j'n'regarde personne dans les couloirs de mon esprit
    Il est déjà trop tard. il fait déjà si noir...
    On a essayé, réessayer, on est tombé, on s'est relevé...
    J'm'enferme dans ma bulle...

    A ce silence, j'aurais préféré la violence
    Des cris des pleurs pour moins de douleur
    Ton indifférence m'est la pire des souffrances
    A ce silence


    Mourir demain





    Il y a ceux qui prendraient un avion
    D'autres qui s'enfermeraient chez eux les yeux fermés
    Toi, qu'est-ce que tu ferais ? x2
    Il y en a qui voudrait revoir la mer
    D'autres qui voudraient encore faire l'amour
    Une dernière fois
    Toi, tu ferais quoi ? ... et toi, tu ferais quoi ?

    Si on devait mourir demain
    Qu'est-ce qu'on ferait de plus,
    Qu'est-ce qu'on ferait de moins
    Si on devait mourir demain
    Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai

    Il y en a qui referaient leur passé
    Certains qui voudraient boire et faire la fête
    Jusqu'au matin
    D'autres qui prieraient... x2
    Ceux qui s'en fichent et se donneraient du plaisir
    Et d'autres qui voudraient encore partir
    Avant la fin
    Toi, qu'est-ce que tu ferais ? ... et toi, qu'est-ce que tu ferais ?

    Si on devait mourir demain
    Qu'est-ce qu'on ferait de plus
    Qu'est-ce qu'on ferait de moins
    Si on devait mourir demain
    Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai... Je t'aimerai

    Et toi, dis moi, est ce que tu m'aimeras
    Jusqu'à demain et tous les jours d'après
    Que rien, non rien, ne s'arrêtera jamais
    Si on devait mourir demain
    Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai
    Est-ce qu'on ferait du mal, du bien
    Si on avait jusqu'à demain
    Pour vivre tout ce qu'on a rêvé
    Si on devait mourir demain
    Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai


     

    Un Ange Frappe a Ma Porte - Natasha St Pier

    Paroles Natasha St-Pier Un Ange Frappe A Ma Porte


    Un signe, une larme, un mot, une arme,
    Nettoyer les étoiles à l'alcool de mon âme,
    Un vide, un mal, des roses qui se fanent,
    Quelqu'un qui prend la place de quelqu'un d'autre…

    Un ange frappe à ma porte, est-ce que je le laisse entrer ?
    Ce n'est pas toujours ma faute si les choses sont cassées ;
    Le diable frappe à ma porte, il demande à me parler
    Il y a en moi toujours l'autre, attiré par le danger…

    Un filtre, une faille, l'amour, une paille,
    Je me noie dans un verre d'eau, j'me sens mal dans ma peau ;
    Je ris, je cache le vrai derrière un masque,
    Le soleil ne va jamais se lever…

    Un ange frappe à ma porte, est-ce que je le laisse entrer ?
    Ce n'est pas toujours ma faute si les choses sont cassées ;
    Le diable frappe à ma porte, il demande à me parler
    Il y a en moi toujours l'autre, attiré par le danger…

    Je ne suis pas si forte que ça,
    Et la nuit, je ne dors pas,
    Tous ces rêves ça me met mal…

    Un enfant frappe à ma porte, il laisse entrer la lumière,
    Il a mes yeux et mon cœur, et derrière lui c'est l'enfer ;

    Un ange frappe à ma porte, est-ce que je le laisse entrer ?
    Ce n'est pas toujours ma faute si les choses sont cachées…

    Un ange frappe à ma porte, est-ce que je le laisse entrer ?
    Ce n'est pas toujours ma faute si les choses sont cassées,
    Ce n'est pas toujours ma faute si les choses sont cachées

     


  • Commentaires

    1
    sandy34
    Jeudi 11 Juin 2009 à 18:11
    j'adore natasha st pièr,je chante en karaoké ces chansons,et je vais la voir cet été à Agde,très bonne idée de mettre des karaokés
    2
    sandy34
    Lundi 10 Août 2009 à 10:11
    coucou,?y est je l'ai vu en concert,on s'est r?l?n a tout film?es vid? sont sur dailymotion,je les mettrai sur kaz?bisou
    3
    karine971 Profil de karine971
    Mercredi 15 Septembre 2010 à 05:35

    Cool !!!! bisou






















    xtube downloader
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :